1er mars 2020: Conférence Mgr Valentin

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 

 Vidéo de la conférence: ICI

Audio de la conférence: ICI

Témoignage de Jean D.

1 Mars 2020, à l’invitation de Maximilien, Mgr Bruno Valentin présidait l’Eucharistie après avoir fait une conférence sur le thème de :
La Mission : aventure ... mystérieuse.
Tous les mots prennent sens .

  • Mission : ... selon le Nouveau Testament: annonce de l’Évangile, même si elle n’aboutit pas nécessairement à une conversion religieuse et au Baptême
  • Aventure : expérience intense au niveau des relations humaines....
  • Mystère : ce qui est inaccessible à la raison humaine, ce qui est de l’ordre du surnaturel.

S’appuyant sur les propos du Pape François, (livre mis à disposition de la communauté dans quelques jours) le Père Évêque reprenait, dans sa conférence, le thème:

La Mission : aventure ... mystérieuse.


L’appel :
Nous sommes tous appelés à la Mission pour un voyage mystérieux bien réel, dont on ne voit pas le terme. Nous sommes tous appelés à être disciples, selon la démarche de chacun. Un voyage que nous ne pouvons partager que si Dieu en est l’initiateur.

Le départ :
Pendant les trois ans de sa vie physique, Jésus avait avec ses disciples une conversation informelle marquée par les événements, les circonstances, les rencontres. Partir, se mettre en chemin, exige de chacun, compagnon de Sa route , l’acceptation d’être appelé et engagé. Les effets en sont heureux, parfois, douloureux. Conforté par ce qui fût notre passé, il faut partir.

La Mission :
Le partage de l’Évangile est la raison d’être de l’Église. Si elle n’est pas missionnaire, elle n’est pas. L’Église du Christ est en mission dans le monde, pour tous les hommes en tenant particulièrement compte de la condition de chacun. Ainsi, la mission pour les hommes ne peut être manipulation. La distinction est fondamentale.

Le voyage :
Il se vit en Paroisse, dans son sens premier du “campement provisoire”, porteur de merveilles : “Tu m’as séduit et je me laisse séduire”. Devant la voie ouverte par le Christ, le voyage est une suite d’étonnements, allant jusqu’au vertige. Je me laisse posséder et je permets à l’autre d’adhérer librement. ... (Ce n’est pas le prosélytisme cachant des pensées obscures) ....
Celui qui part en mission, doit être clair dans son propos en utilisant les mots justes pour notre génération, permettant les occasions de rencontrer le Seigneur .. là où Il se trouve.

Deux conseils pour la mission :
1- Voyager léger. Les disciples envoyés par Jésus, portaient l’Évangile, en abandonnant tout ce qui est superflu. Ainsi, nous vivons vie, comme elle vient.
2- Voyager lentement, en laissant la durée nécessaire. Il ne s’agit pas d’un tourisme spirituel, il nous revient de privilégier le temps plutôt que l’espace. Ainsi, la parole de de Dieu est pour tous. Il n’y a pas de déserts fermés à la parole portée par une Église qui, est, ainsi, missionnaire.

Nous en sommes restés à un compte rendu , sans doute imparfait, Toutefois, dès la sortie de la rencontre, deux réflexions se sont imposées :

La Mission est, en permanence , transmission:

- entre l’un et l’autre, entre les uns et les autres.
- entre les époques passées et à venir
- entre les civilisations les cultures, la formes d’expression de la Foi.

Vivre en Mission , par la confiance née de ce qui a été,... dans l’Espérance de ce qui sera.

 


 

A Propos

Le groupement paroissial Notre-Dame de l'Espérance est situé au sud-ouest des Yvelines.

Il est composé des paroisses de Coignières, Elancourt, Maurepas et St Rémy l'Honoré, 4 communes limitrophes qui regroupent un peu plus de 50 000 habitants.

Quelques textes à lire

Search