Actualités de la paroisse (SPI,...)

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le bulletin du mois est disponible : ICI

Prochaines publications : le supplément du SPI le 15/12/2019 et le SPI le 05/01/2020

Merci d'envoyer vos articles au moins 10 jours avant la date de publication.

Bonne lecture

 Dernier de l'Église en ligne: ICI


 

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Témoignage de Nicole V.

 


Sans que je ne m’y attende, le père Maximilien m’a fait sortir du rang ce matin du 9 novembre, journée des Responsables à Montfort l’Amaury. Que voulait-il me demander ?
Tout simplement que je témoigne des grâces reçues pendant notre pèlerinage à Assise.

Quel pèlerinage ! Tout d’abord, je ne voulais pas y aller. (je n’ai jamais participé à aucun pèlerinage organisé par la paroisse). Mais avant les vacances, j’ai fini par me laisser convaincre et me suis inscrite.
Or voici que la veille du départ, c’est le résultat d’un scanner qui a décidé : soit je me dirigeais aux urgences de l’hôpital, soit j’avais mon autorisation pour Assise, et le départ était fixé à 3h45 du matin le jour suivant. Au final, ce fut Assise.
Là-bas, François m’attendait. Après une confession libératrice, tout s’est enchaîné.
J’ai reçu profondément le message qui avait été adressé à François : « vas, rebâtis mon Église qui tombe en ruine ! » Et cela rejoignait mon engagement pris à Rome il y a 50 ans de m’offrir à l’Amour comme la petite Thérèse pour l’Église, pour les prêtres. Et à Assise venait s’ajouter : « pour la paroisse ». Et j’ai compris que ce pèlerinage, nous ne pouvions pas le faire seulement entre nous : 50 personnes privilégiées ; nous devions le faire avec la paroisse, en union avec toutes les personnes restées à Élancourt-Coignières-Maurepas-Saint Rémy.


De plus, lorsque j’avais entendu parler de la Mission Espérance avant les vacances, je m’étais vite dit : « tout ceci, ce n’est pas pour moi. J’ai déjà fait ma part et je commence à vieillir sérieusement, ce n’est pas pour moi ! »


Or,  dans ce pèlerinage, nous avions la chance de partager les repas autour de tables de quatre personnes. Et nous avons essayé de changer chaque jour de nous mélanger. Et pour moi, ce fut l’occasion de me mettre à nu, comme François qui avait déposé ses vêtements aux pieds de son père – d’être en vérité – en laissant entrevoir ce qui m’habitait réellement et que je n’avais jamais dévoilé ou seulement à quelques personnes, les autres ne me connaissant que parce qu’elles me voyaient faire.

Le premier jour du pèlerinage, le père Maximilien nous avait dit :
« Nous sommes en pèlerinage comme des étrangers et nous devons faire l’inventaire du bagage de notre existence :

  • Nus, nous sommes entrés
  • Nus, nous repartirons
  • Nous n’avons rien choisi

Et le pèlerinage est une invitation à nous donner le droit d’être nous-mêmes :

  • vieux, malades.
  • ne pas paraître, mais être.
  • nous avons le droit de nous aimer tels que nous sommes.
  • François se réjouit d’être aimé, émerveillons-nous de ce que nous voyons.

Nous avons vu de très beaux lieux, de belles églises, peintures, un paysage magnifique… J’ai du mal à me souvenir de toutes ces beautés et il faut que je regarde le déroulé de nos journées pour me souvenir des sites.
Mais en rentrant à Élancourt, à l’église saint Pierre, mon clocher, durant la messe du dimanche soir où nous étions 11 personnes du pèlerinage, une Force m’a poussée pour prendre la parole au micro après la communion. Alors que je n’avais pas demandé la permission au père Corentin qui célébrait, j’ai voulu rendre grâce publiquement pour tout ce que le pèlerinage nous avait apporté, comment nous avions été en communion avec toutes les personnes de la paroisse,  comment le message de François avait été fort pour moi: « rebâtis mon Église,  aide à consolider notre paroisse  » et j’ai parlé en quelques mots du projet de la Mission Espérance (que j’avais quelques mois auparavant décidé de laisser de côté)…. Je ne sais plus très bien ce que j’ai dit mais je sentais que ce n’était pas moi qui parlais.
Voilà ce que fut mon pèlerinage. Je sens que l’Esprit me pousse sans que je ne puisse comprendre ce qui m’arrive. Cela m’effraie un peu mais je veux me laisser guider. Priez pour que je sois docile à l’Esprit-Saint.

 


 

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le supplément au bulletin de novembre est disponible ICI 

Prochaines publications : le SPI le 1er décembre et le supplément SPI le 15 décembre.
Merci d'envoyer vos articles au moins 10 jours avant.

Bonne lecture.


 

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le bulletin du mois de Novembre est disponible ICI.

Prochaines publications: le supplément SPI le 17 novembre 2019 et le SPI le 1 décembre.

Merci d'envoyer vos articles au moins 10 jours avant.

Bonne lecture.

A Propos

Le groupement paroissial Notre-Dame de l'Espérance est situé au sud-ouest des Yvelines.

Il est composé des paroisses de Coignières, Elancourt, Maurepas et St Rémy l'Honoré, 4 communes limitrophes qui regroupent un peu plus de 50 000 habitants.

Quelques textes à lire

Search