SPI de juillet 2019

 

Des vacances pour ...

- Des vacances pour... se déconnecter. Ce qui est fatiguant, finalement, ça n’est pas tant d’enchaîner les activités, les réunions ou les rendez-vous mais c’est d’être connecté 24h sur 24, 7 jours sur 7 par les réseaux sociaux, les boites mails, les téléphones et autres merveilles technologiques qui sont censées nous faciliter la vie mais qui se chargent, au contraire, de nous rappeler à chaque instant qu’il y a encore quelque chose à faire ! Je vous propose donc, cet été, de vous déconnecter de tout ça ! On a qu’à dire au moins du 26 juillet jusqu’au 25 août... dates de mes vacances !

- Des vacances pour... se reconnecter. Qu’est ce que j’aime faire, qui me fait du bien, qui me change les idées, qui m’épanouit et que je n’ai pas trouvé le temps de faire cette année car il y avait toujours quelque chose de plus urgent, de plus nécessaire à faire ? Depuis combien de temps n’ai-je pas lu un bon roman ou un livre de réflexion rien que pour le plaisir sans vouloir en faire un compte-rendu, le support à une animation ou la matière à une homélie ? Depuis combien de temps n’ai-je pas pris le temps de jardiner, de me promener, de passer du temps à la cuisine pour préparer « ma spécialité » ? Depuis combien de temps n’ai-je pas pris le temps de boire un verre avec un ami pour ouvrir mon cœur et écouter le sien, d’assister à un opéra ou d’aller au stade voir un match de foot ou de rugby ? Je vous propose donc cet été, de vous reconnecter avec tout ça ! Ainsi, lorsque l’on se retrouvera en septembre, on aura plein de belles choses à se raconter.

- des vacances... pour se connecter...à Dieu ! Et si je mettais ce temps de vacances qui s’ouvre à profit pour me connecter à Dieu. Bien sûr, Dieu je l’ai rencontré, cette année, à travers les autres, tous ceux que j’ai aidés, accompagnés. Bien sûr, Dieu je l’ai aussi rencontré, cette année, dans toutes ces messes que nous avons célébrées ensemble. Mais Dieu se rencontre aussi dans le temps perdu... Dans ces heures passées à contempler un paysage de montagne ou un coucher du soleil au large ; dans ce temps passé dans le silence d’une chapelle romane fraîche et obscure alors que, dehors, le soleil cogne ; dans ce livre de spiritualité que quelqu’un m’a conseillé lors de la messe de fin d’année au Cèdre. Je vous propose donc, cet été, de vous connecter à Dieu ! Alors – et c’est ça finalement la communion des saints – alors nous serons connectés les uns aux autres, en Dieu.

Frères et sœurs, en relisant cet édito, j’ai l’impression que je l’ai écrit pour moi... en espérant qu’il servira aussi pour l’un ou l’autre d’entre vous !

Bonnes vacances et que Dieu vous bénisse.

P Maximilien