SPI du 22 janvier 2021

Année saint Joseph

 

A l’occasion du 150ème anniversaire de la proclamation de saint Joseph comme « patron de l'église universelle », le pape François a choisi de faire de 2021 une « année saint Joseph ». Pour nous accompagner tout au long de cette année, il a écrit une lettre que je recommande à votre lecture : Avec un cœur de père...c’est ainsi que Joseph a aimé Jésus.

La foi de l’Église reconnaît aux saints – dont saint Joseph - une triple mission : modèle, intercesseur, ami. La première Préface des Saints, dans le missel romain, que nous disons lorsque nous célébrons un saint, fait écho à cette triple mission : « Dans la vie des saints, tu nous procures un modèle, dans leur intercession un appui, et dans la communion avec eux, une famille ».

  • Un modèle : Avec saint Joseph, le Pape François cherche à mettre à l'honneur les seconds rôles. Durant le premier confinement, ce sont ces petites mains, ces seconds rôles, ces caissiers, infirmières, éboueurs et cetera... qui ont été particulièrement mis en lumière pour avoir fait tourner la France alors que celle-ci était à l’arrêt. Or Joseph est bien, même s'il n'est pas vénéré comme tel, le « saint patron des seconds rôles ». Il est l’homme de l’ombre, celui qui se tient dans le secret, aux côtés de Jésus, pour l’aider à grandir et le protéger. Il est celui qu'on ne voit pas mais, sans qui, rien ne va.

  • Un intercesseur : Si les saints sont bien au côté de Dieu, ce que nous croyons, c’est donc que nous pouvons leur confier nos intentions pour qu’ils les portent à Dieu. Comme les autres saints, Joseph assume cette mission. Il est, dans la piété populaire, celui que l'on invoque plus particulièrement lorsque l'on cherche un époux ou que l’on a des difficultés à assumer son rôle de père. Il est aussi celui que l’on invoque lorsque l’on cherche une maison ou un travail. Voilà bien des souhaits auxquels beaucoup de nos contemporains aspirent aujourd’hui.

  • Un ami : Cette amitié, cette communion avec saint Joseph, elle viendra du temps que nous allons consacrer à le découvrir, à l’imiter, à nous en remettre à lui. Le pèlerinage que la statue de saint Joseph réalisera, au sein de notre paroisse, en passant de famille en famille tout au long de cette année nous permettra, je l’espère, d’entrer plus profondément dans cette familiarité avec le père adoptif de Jésus.

Belle année saint Joseph à chacune et chacun.

P. Maximilien